Quelles sont les conséquences d’une alimentation faible en protéine

À toutes les étapes de la vie, notre alimentation doit fournir un apport calorique proportionnel à notre dépense énergétique. Parmi les besoins de l'organisme figurent les protéines. Elles sont importantes et devraient faire partie de notre alimentation quotidienne. Leur rôle est notamment d'assurer le fonctionnement normal du métabolisme. Dans cet article vous découvrirez quelques sources de protéines et les conséquences d'un manque de ces nutriments dans l’organisme.

Où trouver les protéines ?

L'alimentation est la première source de protéines et de loin la plus connue. Le lait, les œufs, la viande, le poisson, les crustacés et les légumes secs (fèves, lentilles...) en contiennent tous. Par conséquent, une bonne nutrition est très importante pour fournir au corps humain des niveaux suffisants de protéines essentielles. Il existe également des sources de protéines sous forme de poudre déshydratée, qui conviennent aux personnes qui ont besoin de suppléments protéiques. Ainsi, on peut trouver sur le marché de nombreuses protéines pour prendre du muscle. La dose de protéines doit être suffisante dans la journée, il convient donc de varier ses sources pour éviter une carence protéinique.

Les conséquences d'une carence en protéines

Une carence en protéines affecte non seulement négativement la structure de notre corps (os, cartilage, muscles, ongles, etc.), mais également notre système immunitaire, notre système digestif et tout le système hormonal. Cela peut entraîner une perte de masse musculaire précieuse et une sensation de satiété, par conséquent, des problèmes de poids. Au fil du temps, un apport insuffisant en protéines peut entraîner les problèmes suivants : perte de masse musculaire, vulnérabilité accrue aux infections (santé fragile) et mauvaise cicatrisation, troubles de la croissance et du développement (jeunes enfants, enfants). Si la quantité de protéines est très insuffisante chez les enfants, ils peuvent développer des maladies (le kwashiorkor) qui peuvent se révéler mortelles. Par conséquent, les protéines doivent faire partie de l’alimentation quel que soit l’âge.