Tout savoir sur le burn out parental

Considéré comme l'aboutissant de la dépression, le burn out parental est utilisé pour désigner un état de fatigue chronique tant physique que psychologique. Il est souvent lié à la parentalité et est capable de conduire dans un état dépressif majeur. La majeure partie des parents connaissent physiquement ces épisodes d'épuisement, mais seulement qu'ils ne se font souvent pas accompagner d'épuisement psychologique ou psychique ou encore émotionnel.

Le burn-out maternel et le burn-out paternel

Le burn-out maternel est beaucoup plus connu que celui paternel. Bien que ce dernier ne soit pas un syndrome maternel, le burn-out maternel cible de plus en plus de femmes, contrairement aux hommes. Découvrez toute l'information. Cet état de fait est dû à deux raisons principales. En effet, bien que les papas investissent de manière croissante dans l'éducation de leurs enfants, celle-ci est beaucoup plus prise en charge par les mamans, en particulier pendant leur plus jeune âge. La seconde raison est relative aux injonctions sociétales et sociales du point de vue d'éducation qui sont plus déployées sur les femmes que sur les hommes.

Les causes d’un burn out parental

Elles peuvent être multiples et variées, les causes d'un burn-out paternel, mais la plus courante est l'idéalisation de fonction parentale. Très minimes sont les hommes qui parviennent à avouer être les parents qu'ils souhaiteraient être ou, dans le pire des cas, qu'ils n'ont pas de progéniture ou encore n'ont pas la vie de rêve. Du côté des mamans qui manifestent un burn out maternel, il s'agit essentiellement de celles qui ont idéalisé la maternité. Autrement dit, ce sont des femmes qui sont habituées à avoir le contrôle de tout et qui ont gardé à l'esprit l'idée de continuer dans cette même lancée une fois devenues maman. Du côté des parents, le symptôme le plus récurrent est l'épuisement physique et émotionnel. Ce symptôme entraîne par conséquent un manque de patience, perte de plaisir, irritabilité, etc.